20 avril 2021

Le Petit Journal

La vérité, rien que la vérité

RETRAIT DE CONFIANCE CONTRE LOUIZA HANOUNE./Le PT réagit

Le Petit Journal le 03/04/2021. Sans avancer aucun argument politique ou juridique justifiant la  destitution de  Louiza Hanoune, ses adversaires se sont réunis samedi matin  avec l’assentiment des hautes autorités de l’Etat  afin d’écarter la Secrétaire générale du PT.

A la suite de la réunion regroupant, à l’hôtel Mazafran, les ‘dissidents’ du Parti des Travailleurs ( PT) qui ont retiré leur confiance à la Secrétaire générale de ce parti, très rapidement, Louiza Hanoune a régi ce samedi après-midi pour qualifier ces ‘dissidents’  de ’’mercenaires qui tentent de nuire au parti en connivence avec les cercles occultes, eux qui se prévalent, chacun, d’un cercle de décision.’’ Quant à  la direction du parti elle  écrit dans un communiqué. « Le PT réfute tout retrait de confiance », précisant par ailleurs que « la réunion organisée à Mazafran est illégale. Les personnes réunies  n’ont aucun lien organique avec le parti, c’est une ingérence dans les affaires interne du parti. » Pour rappel ces ‘dissidents’ se sont réunis en un temps record et  avec l’autorisation du wali d’Alger datée de jeudi  pour voter le retrait de confiance à la secrétaire générale du parti Louiza Hanoune et ont élu dans le même temps Mounir Nasri en qualité de secrétaire général par intérim. Pour sa part Mounir Nasri, le nouveau secrétaire général par intérim, a affirmé que « l’huissier de justice a validé les résultats de la réunion qui a destitue Louiza Hanoune.’’ En fait, l’huissier de justice fait un constat. C’est le juge qui a le pouvoir de valider ou invalider ce congrès. En fait les contestataires n’avancent aucun grief pour justifier, au plan politique et juridique, le coup de force contre la numéro Une du PT.  Pour Louiza Hanoune il ne fait aucun doute que le coup est venu du ministère de l’Intérieur. Etrangement cette opération réalisée en moins de 3 jours est survenue quelques jours après l’annonce du boycott des élections législatives anticipées du mois de juin. Le Parti de Louiza Hanoune est en outre signataire du PAD (Pacte de l’alternative démocratique) Ahmde Hammimi.