26 mai 2022

Le Petit Journal

La vérité, rien que la vérité

DECES DE OULBACHIR : LE TOURISME ET L’HOTELERIE PERDENT UN DEFENSEUR.

Les hôteliers et les acteurs du tourisme algériens ont appris avec stupeur la mauvaise nouvelle : Ahmed Oulbachir, président de la Fédération nationale des hôteliers algériens est parti vers un monde meilleurs emporté  par la Covid-19. Feu Oulbachir est non seulement un homme actif mais aussi un passionné par sa fonction de Président de la FNH et son métier de grand hôtelier sur le territoire national.  ’’  Nous perdons un véritable  homme du terrain. ’’ Nous confie, plein de tristesse,  son compagnon de route et ami, Amar Chaouche, hôtelier à Boumerdés et président du Bureau de la wilaya de Boumerdés de la FNH. Justement la dernière fois que nous avons discuté avec le défunt ce fut  au mois de novembre 2021  à l’hôtel Leila, propriété de Amar Chaouche, où le président de la FNH animait  une conférence des hôteliers et operateurs dans le secteur du tourisme de la wilaya de Boumerdés. A fin de cette conférence feu Oulbachir  nous avait accordé une interview. Dans ses réponses il parlait avec passion mais aussi avec  lucidité  des problèmes que rencontrent les opérateurs de l’hôtellerie et du tourisme.  On peut dire dès lors que son dernier acte public en sa qualité de Président de la FNH fut l’appel lancé directement au chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, pour lui rappeler ses engagements en faveur du secteur du Tourisme en Algérie. ’’Je fais appel au président de la République qui nous a promis durant sa campagne électorale, la relance de l’économie du pays et, particulièrement, relancer le tourisme pourvoyeur de richesses et de postes de travail.’’ Nous disait-il. Pour les hôtelier et les opérateurs dans le tourisme, la  disparition de leur président laisse un grand vide qu’il va falloir combler au plus vite car les deux filières sont en pleine crise et grave.

Ahmed Hammimi.